Bridal Week : la collection 2018

La Bridal Week 2017 à Barcelone

Comme chaque printemps, la très chic « Bridal week »a sorti ses talons hauts et ses froufrous pour offrir au public barcelonais et newyorkais de somptueux défilés de mannequins en robes de mariées et lancer le ton des collections 2018. 

Romantisme et blancs éclatants sont de retour

D’inspiration seventees ou antiques, avec un petit clin d’œil aux personnages de Game of thrones ou aux princesses des milles et une nuits. Au programme : des chevilles qui se dévoilent, des décolletés pas très sages sur des poitrines menues, des fourreaux virginaux transparents – voire même fendus pour les plus osés – , des capes en lieu et place des voiles… Certains créateurs ont osé le noir et blanc ou un clin d’œil en direction des années 20 ou 70.. Des tops models auront eu l’honneur de représenter des maisons prestigieuses comme « Marylise », « Carla Ruis », « Imaculada », « Victoria Kiriakides », « Jesus Peiro « , « Galia Lahave » et bien d’autres.

Zoom sur quelques grands créateurs étrangers et français, avec notamment la robe impératrice Jordi Dalmau pour les adorables petites mamans enceintes !

Yolan Cris: un romantisme bohème assumé

Yolan Cris revisite les années beatnik ou Hamilton avec des petites nattes fines derrière les oreilles, des cheveux relâchés, des robes de voiles et de volants si légères et si fines. Des tenues au charme émouvant… Un hymne à la jeunesse et à la sensualité naïve, des superpositions et empiècements très maîtrisés avec un clin d’œil aux années seventees, façon patchwork. Une sensualité orientale élancée, épurée et revirginalisée.

Elisabetta Polignara

Les robes de mariées Elisabetta Polignara, plus sculpturales, sont empreintes de majesté sage, d’une retenue délicate, d’une grâce de cygne. Elles ont un petit je-ne-sais-quoi d’impérial qui nous rappelle la reine Cléopâtre. Dans le registre de la fausse simplicité, elles sont très travaillées au niveau de la fluidité et de l’évasé avec des jupes très longues.

Le plaisir des yeux

Bien sûr, tout le monde ne peut pas prendre un avion pour et s’envoler aux USA, sous prétexte d’assister à un défilé ! Et dieu merci des salons de la mariée se déroulent chaque hiver dans des villes plus proches de nous. Mais Barcelone, pourquoi pas ? 
L’Espagne est déjà plus accessible pour un we de trois jours en amoureux. Mais qu’en serait-il alors de la tradition qui veut que le fiancé ne voie la robe de la future mariée que le jour de ses noces ?

Ne reste plus qu’à organiser une joyeuse escapade entre filles pour choisir la robe de ses rêves. Sera-t-elle unique pour ce jour unique ou pourra-t-elle se décliner en robe de soirée grâce aux retouches expertes d’une couturière aux doigts de fée ? Sera-t-elle affriolante ou sage ? Moderne ou romantique ? L’important dans ce domaine est d’avoir un vrai coup de cœur !

Articles similaires