Tomber enceinte après les règles : est-ce possible ?

Un test de grossesse

En règle générale, après un rapport sexuel, la chance de tomber enceinte après les règles est petite mais elle n’est pas impossible. Il faut savoir que plusieurs facteurs sont à prendre en compte comme le nombre de jours des règles et combien de temps dure le cycle menstruel. Parfois, faire l’amour pendant les règles laisse croire qu’il n’y a aucune chance de tomber enceinte mais c’est faux car tout dépend si l’ovule non fécondé a été expulsé ou pas encore et combien de temps les spermatozoïdes resteront « vivants ». Il peut donc y avoir des risques de grossesse dès lors que l’ovule n’est pas encore sorti et que des spermatozoïdes sont encore actifs. Tout dépend à quel moment a lieu le rapport mais une femme reste fertile même lors d’un rapport sexuel pendant les règles, juste avant que l’ovule ne soit expulsé.

Comprendre ce qu’est le cycle menstruel et comment il fonctionne

Le cycle menstruel, qu’il soit court ou long, n’est pas seulement une question de règles. C’est un cycle naturel qui permet à la femme d’ovuler pour que son ovule soit fécondé et qu’elle puisse tomber enceinte.

Les menstruations (les règles) commencent autour de l’adolescence (plus ou moins 12-13 ans) et se terminent lors de la ménopause (plus ou moins 50 ans).

En moyenne, un cycle menstruel de base dure 28 jours et peut varier de 23 à 35 jours selon les cas.

En revanche, quand on parle de période d’ovulation, cela sous-entend le moment de la libération d’un ovule par l’ovaire afin qu’il soit prêt à être fécondé.

Le premier jour du cycle menstruel se définit par le premier jour des règles qui peuvent durer de 3 à 7 jours selon les femmes.

Le début et la fin du cycle menstruel correspondent à la période pendant laquelle une femme est naturellement préparée à la grossesse qui dure 9 mois à condition de ne pas avoir de problème de fertilité.

Comprendre le fonctionnement et le déroulement de l’ovulation

L’ovaire libère un ovule mature qui va ensuite se diriger vers les trompes de Fallope afin qu’il soit prêt à être fécondé par un spermatozoïde et puisse donner lieu à une grossesse.

Le jour de l’ovulation varie d’une femme à l’autre en fonction de son cycle menstruel et de la durée de ses règles. Ce jour sera d’ailleurs différent d’un cycle à l’autre.

Certaines femmes ont des cycles plus ou moins réguliers.

Dès lors que l’ovule se trouve et se déplace dans les trompes de Fallope, il n’attend plus qu’un spermatozoïde le féconde. Si cette fécondation n’a pas lieu et que l’ovule ne s’implante pas dans l’utérus, il sera alors évacué par les règles. Ces règles marqueront alors le commencement d’un nouveau cycle, et ainsi de suite.

Avoir ses règles et être enceinte

Peut-on avoir ses règles et être enceinte ? Parfois, il arrive que des femmes aient leur règles tout en étant enceintes. Du moins, elles pensent qu’il s’agit de règles mais disons que ce ne sont pas de vraies règles. En étant enceinte, puisque l’ovule est fécondé, les saignements qui apparaissent ne correspondent donc pas à l’évacuation d’un ovule non fécondé. En fait, il s’agit simplement de saignements qui peuvent être plus ou moins anodins. Pour en savoir plus, il convient de consulter un spécialiste pour avoir des informations plus précises.

En clair, oui, il est tout à fait possible d’avoir des pertes de sang même pendant une grossesse.

En début de grossesse, ces pertes sont appelées « règles anniversaires » car elles se manifestent à la période où elles devaient normalement arriver en l’absence de grossesse. Elles sont bien moins abondantes que des règles normales mais il est vrai qu’elles peuvent prêter à confusion.

Parfois, après avoir fait un test de grossesse et en ayant la confirmation d’être enceinte, ces « règles » peuvent inquiéter et être associées à une éventuelle fausse couche. L’absence de menstruation étant la confirmation d’être enceinte, il est quand même possible de perdre du sang, même enceinte. La durée de ces saignements est variable mais ils ne durent généralement pas pendant les 9 mois entiers.

La possibilité d’un déni de grossesse est aussi envisageable. Cela s’explique par le fait qu’une femme n’accepte pas d’être enceinte de manière consciente ou inconsciente. Le poids psychique est tellement lourd qu’il parvient à commander le corps dans le même sens, d’où l’absence d’un ventre qui s’arrondit ou de règles qui continuent d’arriver, par exemple.

En résumé, il faut se méfier des règles si l’on souhaite ou ne souhaite pas tomber enceinte. Vérifier combien de temps a duré le cycle menstruel et connaître les détails de l’ovulation sont des éléments à prendre en compte pour cela. À quel moment êtes-vous en train d’ovuler ? À quelle période avez-vous vos règles ?